BIBLIOTHEQUE LES AVIS

page accueil

page accueil

ACCUEIL > DIVERS > BIBLIOTHEQUE LES AVIS

cliquez pour imprimer la page 

 

fd-corps-page-haut

qui sommes-nous ?   contact   RETOUR  
 INFOS PRATIQUES / NOS ANIMATIONS / LES NOUVEAUTÉS / CATALOGUE & COMPTE LECTEUR

Si vous le souhaitez, vous pouvez maintenant partager vos critiques, qu’elles soient positives ou négatives. Elles seront ensuite affichées dans cette rubrique. Pour savoir comment faire, cliquez ici.

pictogramme livre VOS AVIS ET LES NÔTRES

 Romans / BD / Jeunesse

Norma Ma part de Gaulois Le groupe La fin de l'histoire Sous la même étoile

Norma Norma
Sofi Oksanen
Stock, 03/2017

Résumé

Le corps d’Anita vient d’être retrouvé dans le métro de Helsinki. Les témoins sont unanimes : elle s’est jetée sur les rails.

Norma, sa fille unique, refuse d’y croire. Anita ne l’aurait jamais laissée seule avec son secret : ses cheveux sont vivants, ils ressentent des émotions et poussent si vite qu’elle est obligée de les couper plusieurs fois par jour.

Prête à tout pour connaître la vérité, Norma décide de retracer les derniers jours de sa mère. Ses découvertes font ressurgir un passé trouble qui n’est pas sans susciter l’attention d’un puissant clan de la mafia locale…

Avis

Le personnage de Norma nous rappelle celui de Raiponce mais l'univers de Sofi Oksanen est très loin d'une adaptation de Disney...

Dans ce roman, on retrouve certains sujets chers à l'auteure : les secrets de famille, la transmission, la solitude et la difficulté d'être une femme dans un univers où les hommes sont bien souvent monstrueux.

Pour ma part, ce roman est loin d'égaler certaines des autres œuvres de l'auteur, les vaches de Staline conserve ma préférence.

C'est un roman qui parle d'amour, à la façon d'Oksanen.

J. Da Silva

 

Ma part de Gaulois Ma part de Gaulois
Magyd Cherfi
Actes Sud, 08/2016

Résumé

C’est l’année du baccalauréat pour Magyd, petit Beur des quartiers nord de Toulouse. Une formalité pour les Français, un événement sismique pour l’“indigène”. Pensez donc, le premier bac arabe de la cité. Le bout d’un tunnel, l’apogée d’un long bras de fer avec la fatalité, sous l’incessante pression énamourée de la toute-puissante mère et les quolibets goguenards de la bande.

Entre soutien scolaire aux plus jeunes et soutien moral aux filles cadenassées, une génération joue les grands frères et les ambassadeurs entre familles et société, tout en se cherchant des perspectives d’avenir exaltantes.

Avis

Monologue intérieur d'un jeune « Beur » écrit comme une névrose identitaire. Saga de l'immigration dans laquelle une femme, la mère du héros, veut se reconstruire à travers son fils et un fils qui veut être le porte-parole des jeunes.

Le héros est habité par deux histoires qui se font la guerre, par deux familles hostiles et deux langues diamétralement opposées. Il se débat avec ces doubles appartenances mais son fardeau lui donne des ailes, ses blessures un bouclier et ses fêlures deux richesses qui l'ouvrent à son moi.

Livre intéressant dans le contexte de notre époque (2017) pour réfléchir sur ce rendez-vous raté de part et d'autre, sur le sentiment d'être et de rester « l'étranger ».

Approche de la vie, des codes, du langage des cités.

M. Leemans

 

Le groupe Le groupe
Jean-Philippe Blondel
Actes Sud junior, 03/2017

Résumé

François Roussel, professeur d'anglais et écrivain, décide de monter un atelier d'écriture pour ses lycéens. Une dizaine d'élèves s'inscrivent. Ces cours sont l'occasion pour eux de se dévoiler et de s'ouvrir aux autres.

Avis

Ce petit livre destiné aux ados raconte l'atelier d'écriture animé par deux professeur et dix élèves de première et terminale bac.

Le récit de cette année se fait alternativement par quelques-uns des participants. Alternent impressions sur l'atelier et écrits produits. À travers ces textes on découvre les personnages et on suit leur évolution.

Ce livre "chorale" est un livre sur l'écriture mais surtout sur l'adolescence. Les questions, les souffrances, les espoirs des jeunes. Cela en fait un livre ou ceux-ci pourront se projeter et un livre pour adultes pour peut-être mieux les comprendre.

Intéressant, bien écrit, on s'attache aux personnages. Un joli livre qui m'a beaucoup plu.

M. Espinasse

 

La fin de l'histoire La fin de l'histoire
Luis Sepúlveda
Métailié, 03/2017

Résumé

Juan Belmonte a déposé les armes depuis des années, il vit en Patagonie avec sa compagne qui ne s’est pas encore complètement relevée des tortures qu’elle a subies sous la dictature de Pinochet. Mais les services secrets russes qui connaissent ses talents vont le forcer à leur prêter main forte. À l’autre bout du monde, un groupe de cosaques nostalgiques a décidé de libérer le descendant du dernier ataman, Miguel Krassnoff,ancien général de l’armée de Pinochet, emprisonné à Santiago pour sa participation à la répression et à la torture pendant la dictature. Et Belmonte a de bons motifs de haïr “le cosaque”, des motifs très personnels.

Avis

Il y eut dans les années 1970 une grande espérance en Amérique latine de voir la plupart des pays du continent accéder enfin à la démocratie à laquelle ils avaient droit. Mais c'était sans compter sur les puissances réactionnaires qui, dans ces temps de guerre froide ne voulaient absolument pas voir naître de nouveaux Cuba à leur porte. Dans ce roman, c'est surtout du Chili qu'il est question et des séquelles que, trente ans plus tard, la répression impitoyable qui fut menée, avec l'aide de sbires formés aux horreurs de la seconde guerre mondiale contre les militants de gauche, a laissé dans les têtes et les corps. On peut se contenter de lire ce livre comme un simple thriller bien conduit et bien écrit.

Mais l'histoire de Juan Belmonte et surtout la figure omniprésente de Veronica nous rappelle qu'on ne prend pas parti sans prendre de risques et que les engagements d'un temps conduisent inexorablement à transformer l'existence de manière irréversible : il faudra, un jour ou l'autre se trouver confronter au passé, sans espoir de fuite. Et c'est là, la grande force de ce roman, de nous montrer qu'après tant d'années, il est aussi possible, avec l'aide de la nature, de solder les blessures les plus profondes et de savoir tourner la page vers une existence lucide mais apaisée.

Alors, la fin de l'histoire ? Certainement pas la fin de l'Histoire avec un H majuscule, mais au moins le témoignage d'une histoire contemporaine.

Charles Eissautier

 

Sous la même étoile Sous la même étoile
Dorit Rabinyan
Les Escales, 03/2017

Résumé

Le hasard a fait se rencontrer et s'aimer une femme et un homme qui ne se seraient jamais adressé la parole dans d'autres circonstances. La femme, c'est Liat, une Israélienne dévorée par une nostalgie profonde de Tel Aviv. L'homme, c'est Hilmi, un peintre palestinien originaire de Ramallah.

À New York, espace neutre hors du temps et de la politique, Liat et Hilmi décident de s'immerger, le temps d'un hiver, dans un amour impossible. Commence alors une vie commune dont la date d'expiration se rapproche chaque jour un peu plus. Dans cet univers clos qu'ils se sont créé, Liat et Hilmi ont décidé d'ignorer les à-côtés, les différences et les fissures. Mais la réalité finit toujours par s'imposer...

Avis

Tout pourrait être possible sauf qu'à travers l'histoire amoureuse des deux héros Hilmi le Palestinien et Liat, la juive Israélienne, l'utopie demeure.

Ils se sont rencontrés par hasard, sont tombés amoureux pour un temps déterminé et convenu par la vie. On les sent emplis de l'héritage des clichés véhiculés par leurs cultures cousines et attachés l'un comme l'autre à leur « heimat ».

Le style est descriptif, à l'écriture riche et agréable, avec quelques longueurs cependant. Le lecteur qui connaît quelque peu New-York et Tel Aviv aura plaisir à les suivre dans ces deux villes, à reconnaître certains lieux et pourra aussi approcher quelques aspects du judaïsme.

J'ai pris plaisir à partager la vie du couple.

M. Leemans

 

  Pour partager vos avis

Il faut nous faire parvenir un texte par mail à l’adresse suivante : bibliotheque@saintquentinlapoterie.fr ou nous le déposer directement à l’accueil de la bibliothèque.

Sur ce texte, il faut préciser le titre, le nom de l’auteur et si possible le support (livre, livre lu, CD …).

Le texte ne doit pas excéder 1 000 caractères ou, si vous préférez, il doit faire à peu près la taille des avis déjà affichés.

Votre critique doit porter sur un document de la bibliothèque.

fd-corps-page-bas 

fd-totem-haut

l'actualité

SICTOMU : Communication en porte-à-porte sur les déchets

plus de précision sur cette actualité 

TOURNEE DU PERE NOËL

plus de précision sur cette actualité 

TELETHON 2017

plus de précision sur cette actualité 

ARRETE PREFECTORAL - Sécheresse, restriction d'eau complet

plus de précision sur cette actualité 

Survol d'hélicoptères

plus de précision sur cette actualité 

Fissures, suite sècheresse

plus de précision sur cette actualité 

ZERO PHYTO, plaquettes d'informations

plus de précision sur cette actualité 

ALSH intercommunal

ALSH intercommunal

plus de précision sur cette actualité 

  défilement vers le haut  défilement vers le bas toute l’actualité >


les Associations PLAN DU VILLAGE L'HISTOIRE l'Agenda les marchés hebdomadaires histoire de la poterie LE PATRIMOINE LA CULTURE ET LES LOISIRS le tourisme LA CERAMIQUE la Crèche mentions légales Les marchés publics La régie de l'eau LA VIE SOCIALE LES RENCONTRES CITOYENNES Plan des pratiques phytosanitaires PROJET AMENAGEMENT PLACE DU MARCHE L'ENVIRONNEMENT le bulletin municipal

fd-totem-bas

Mairie de Saint-Quentin-la-poterie - 6 Place de la Mairie - 30700 SAINT-QUENTIN-LA-POTERIE
Tél. : 04 66 22 15 71 - Fax : 04 66 22 46 06 - Contact mairie - Mentions légales
C’est une réalisation de l’agence Web Dédaele multimedia